Toujours pas spécialement de temps pour moi et mes projets personnels. Cependant je ne puis m'empêcher de rêver. Alors je griffonne mes chimères et mes voyages à la volée. Voici une petite série d'aquarelles sur papier imprimante réalisées d'après un texte que j'avais écris pour accompagner un oekaki réalisé en décembre dernier (il y a un an donc °o°). Je n'étais pas fan dudit dessin (que je vous mets quand même pour le coup) mais j'aimais bien le texte.
La fille damnée Cecile corbel

a_mes_regrets" C'est un jeu... Un deux trois... Il faut faire un pas sur la corniche. Celui qui ose aller le plus loin a gagné... Un deux trois... Puis tu te retournes pour jauger. Si la peur t'étrenne alors tu fais demi-tour. Mais le plus terrifiant dans nos jeux d'enfants, c'est qu'à chaque fois Lise allait plus loin que tout les autres. Les bras écartés comme un oiseau, on eut dit qu'elle souhaitait s'envoler. Elle est comme hypnotisé la Lise, comme si le vide l'appelait. Si bien que par chez nous on l'appelle Lise la vertigineuse. Elle déambule sur les falaises, bras écartés, chemise au vent. Ce n'est plus le jeu de nos enfances qui la fait se tenir là. Ce n'est pas non plus l'envie d'en finir. Moi je crois plutôt que Lise est une fille de l'air et qu'un jour elle finira par s'envoler... tout simplement."

 

papier203_copiepapier202papier204papier207papier206papier205papier208